MAGASINE SOMMELIERS INTERNATIONAL 2017

Mis à jour : avr. 29



Le Blanc, le brut et le cochelet


Jacques Tissier exploite un vignoble de 5,50 hectares réparti sur la côte sud d’Epernay, dans le Sézannais et depuis quelques années, il s’est enrichi de vignes à Cramant-Cuis et Epernay. Vineux, aérés, profonds, terriens, ses Champagnes sont sans fioritures, sans snobisme inutile. Mais qu’on ne s’y trompe pas, on y rencontrera une délicieuse finesse faite de sagesse, de belle philosophie vigneronne et de goût pour le travail bien fait.


Dans la famille Tissier, c’est avec Diogène, pionnier en 1931, que l’aventure de la bouteille a débutée, suivi de Jean-Marie et Suzanne qui eurent 7 enfants. C’est le petit dernier Jacques qui suit les pas de ses parents avec son épouse Marie-Christine. C’est dans les vignes que la jeune franche-comtoise est tombée amoureuse. Le coup de sécateur s’est transformé en coup de foudre. Depuis, ils perpétuent les vendanges à coup de « cailles aux raisins, de Soupe Champenoise, de Ratafia » qui parfois malmène la sobriété ou se termine en romance… Jacques et Marie-Christine n’y déroge pas. C’est la règle quand on vient vendanger chez eux. Ils sont 25, de 18 à 72 ans, et reviennent chaque année faire leur « Tissier-thérapie » comme ils disent, fidèles et soudés autour des millésimes. Marie-Christine et Jacques les accueillent avec un feu de sarment de vignes et une purée au lard, au petit matin, lorsque le soleil se lève sur le culte du raisin et l’angoisse de ciels changeants. Nul ne connaît le ressort de cette alliance d’automne, si ce n’est les Tissier sans doute : « On leur transmet l’amour de notre métier, comme on l’a transmis à nos enfants », confient-ils.


Un amour qui a les mains dures et rudes de ceux qui travaillent leur terre. Chez J.M. Tissier, on fait du Champagne avec ses tripes et on lui donne des noms délicats, comme un mariage entre ce désir d’humilité et de saines convictions. En témoigne les nouvelles identités qu’ils ont choisies pour la gamme Terroir : Reflet de Terre, Eclat de terroir, Eden de Rosélis, et la gamme Premium avec Ancestrale, Délicatessence, Génesis. Des noms qui en disent long sur le profond respect que Jacques voue à ses sols, de toujours comprendre au mieux son environnement ce qui lui offre une ouverture d'esprit nécessaire à son avancée. « Avant, nous faisions des champagnes d’assemblage simples, uniquement des BSA, j’ai créé des champagnes de terroir et de millésime. » Sa femme, admirative, ajoute « il travaille ses vignes comme un jardin ». Cela se traduit par des essais en bio sur plusieurs parcelles, le travail des sols en recourant au labour, à l’usage d’engrais organiques pour retrouver un équilibre et effacer les excès. Au chai, Jacques teste les vinifications en fût, « l’arrêt des malo pour garder plus de fraîcheur ». Les amateurs de « la gueule de l’endroit » s’y reconnaissent. 70 % des 36 000 bouteilles sont vendues en France aux particuliers et 30 % à l’export.


Le Champagne J.M. Tissier part ainsi à la découverte du monde grâce à la Belgique, l’Italie, la République Tchèque, le Japon, les Etats Unis… Une sixième cuvée va être commercialisée en 2018 : un Blanc de Blanc en fût travaillé avec l’un de ses fils. Une cuvée qui raisonne à la façon d’un anniversaire. C’est en 1998 que Jacques a repris les rênes du domaine familial. Bientôt 20 ans… Et un Blanc de Blanc pour fêter la longévité. Reste encore un rêve avant de passer la main à ses deux fils : refaire un chai et s’acheter un pressoir, « le vrai, un Coquart à presse horizontale pour faire du parcellaire et développer le travail en fût ». Chez les Tissier, l’histoire continue de s’écrire…

Anthony et Gaëtan TISSIER – 4ème génération

LUNDI 9 OCTOBRE 2017 à l’HOTEL DE VILLE de REIMS Dégustation en exclusivité de la gamme Premium par : Paolo Basso - Gérard Basset -Philippe Faure Brac MEILLEURS SOMMELIERS DU MONDE